cookiesCe site Web utilise des cookies

Nous utilisons des cookies pour améliorer votre expérience et reconnaître vos préférences. Pour apprendre et modifier vos paramètres, consultez notre Énoncé de confidentialité du site Web.
En utilisant notre site, vous consentez à utiliser des cookies à moins que vous ne les ayez désactivés.

SAEA - Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage

Évaluation de cours de mi-session

Cette nouvelle ressource a été conçue pour aider les professeur(e)s à développer et à utiliser des outils de rétroaction qui peuvent fournir des informations importantes sur la perception des étudiants à l’égard du déroulement d’un cours.

L’importance de la rétroaction continue des étudiants

Les évaluations de cours de mi-session sont des outils de rétroaction formatifs qui peuvent fournir des informations importantes concernant la façon dont les étudiants font l’expérience d’un cours. Lorsqu’elles sont correctement élaborées et mises en œuvre, ces évaluations peuvent fournir aux professeurs des informations pouvant les aider à améliorer et/ou ajuster leurs pratiques pédagogiques, tout en permettant aux étudiants de vivre de meilleures expériences d’apprentissage (Hampton et Reiser, 2002; Yao et Grady, 2005). Bref, l’utilisation des évaluations de mi-session contribue à la promotion d’un engagement envers l’excellence en enseignement et à la valorisation d’une expérience pédagogique de haute qualité pour les étudiants. Comme  l’indique le plan stratégique Destination 2020, l’Université d’Ottawa vise à « enrichir le milieu d’apprentissage à l’intérieur et à l’extérieur de la salle de classe» en incorporant « la qualité de l’enseignement dans le cadre de notre culture institutionnelle » (p. 3). Destination 2020 comporte également un engagement qui a pour but de « multiplier les interactions étudiants-professeurs » (p. 3). Recueillir les témoignages auprès des étudiants peut également aider à développer une meilleure compréhension de leurs perceptions envers un cours.

Lien vers Destination 2020 : http://destination2020.uOttawa.ca/documents/destination-2020-plan-strategique.pdf

Essentiellement, les évaluations de cours de mi-session sont l’occasion pour les étudiants de/d’ :

  • Exprimer leur niveau de satisfaction à l’égard des multiples aspects d’un cours;
  • Partager des commentaires constructifs concernant un cours assez rapidement, afin que le professeur soit en mesure de réagir et d’apporter les changements nécessaires;
  • Offrir des suggestions pratiques pour améliorer leur expérience d’apprentissage en lien avec un cours;
  • Offrir des suggestions pratiques pour améliorer les expériences d’enseignement d’un professeur dans un cours;
  • Offrir une rétroaction ou de communiquer avec un professeur de façon confidentielle et anonyme;
  • Développer une relation professionnelle étudiant-professeur;
  • S’engager plus activement dans un cours et dans leur propre processus d’apprentissage.

De plus, les évaluations de cours de mi-session sont l’occasion pour les professeurs de/d' :

  • En apprendre davantage sur les besoins spécifiques de leurs étudiants;
  • Recueillir de la rétroaction qui permettra d’améliorer certains aspects du cours au moment même où il se déroule;
  • Concevoir une évaluation personnalisée afin de recueillir des rétroactions spécifiques qui ne sont pas nécessairement recueillies au cours des évaluations régulières à la fin de la session;
  • Recevoir des commentaires et de la rétroaction directement des étudiants;
  • Réfléchir à ses propres pratiques d’enseignement;
  • Réévaluer la direction d’un cours et de passer en revue ses objectifs;
  • Développer une relation professionnelle étudiant-professeur;
  • Démontrer aux étudiants qu’ils sont intéressés par la qualité de leur expérience d’apprentissage;
  • Recueillir des commentaires qui pourront être inclus dans leur « Dossier d’enseignement ».

SECTION 1 : Justification

Que ce soit par le biais de rétroaction, d’opinions ou de suggestions, tous les commentaires des étudiants sont écoutés et valorisés, car la qualité des pratiques d’enseignement et de l’expérience d’apprentissage est très importante à l’Université d’Ottawa. L’utilisation des évaluations de cours de mi-session a une forte valeur pédagogique, car elle est fondée sur une compréhension qui reconnait que l’enseignement et l’apprentissage sont des actes complexes et des processus en constante évolution.

L’élaboration, l’utilisation et la réaction aux évaluations de cours de mi-session sont proactives et peuvent aider à éliminer le risque que des problèmes non résolus puissent persister pendant la durée d’une session. De nombreux chercheurs en éducation témoignent de l’impact positif des évaluations de cours de mi-session, ainsi que de la collecte continue de rétroactions auprès des étudiants. Vous trouverez, dans la section qui suit, une variété d’arguments et de raisons expliquant l’importance de s’engager dans cette pratique réflexive au niveau universitaire.

La relation étudiant-professeur

  • La collecte continue de rétroactions auprès des étudiants consolide la relation étudiant-professeur en démontrant que les attentes, les observations et les expériences des étudiants sont reconnues et appréciées dans la salle de classe (Nilson, 2010).
  • Les évaluations de cours de mi-session permettent de cibler les aspects d’un cours que les étudiants sont souvent trop timides pour aborder en salle de classe, créant ainsi un canal de communication alternatif (Angelo et Cross, 1993).
  • Faire appel aux étudiants pour obtenir de la rétroaction est une source de motivation, car ainsi ils ont le sentiment qu’ils contribuent au bon déroulement du cours (Hampton et Reiser, 2010). Les évaluations informelles de cours permettent aux étudiants de réfléchir sur les expériences d’apprentissage vécues, tout en participant au développement d’une expérience d’apprentissage future positive et productive. En effet, ils ont l’occasion d’offrir une rétroaction constructive au professeur en lien avec des changements potentiels qui pourraient améliorer un cours.

La performance et la satisfaction des étudiants

  • Les évaluations de cours de mi-session fournissent des informations importantes sur le rendement des étudiants, ainsi que sur la façon dont ils perçoivent un cours (Yao et Grady, 2005).
  • Les évaluations informelles d’un cours peuvent permettre au professeur d’évaluer, non seulement la réussite et le niveau de succès des étudiants dans un cours, mais aussi les intérêts, l’engagement et les perceptions de ces derniers à l’égard de leurs propres expériences d’apprentissage. L’utilisation des deux types de données en tant que reflet de la réussite d’un cours et de la qualité de l’enseignement est fortement recommandée (Mohanty, Gretes, Flowers, Algozzine et Spooner, 2005).
  • Les rétroactions des étudiants peuvent aider à identifier les aspects d’un cours où les étudiants éprouvent des difficultés et où ils peuvent avoir besoin d’éclaircissements supplémentaires ou d’assistance. « Des activités de rétroaction effectuées, au début d’un cours, peuvent susciter des commentaires et des critiques constructives, […] nécessaires pour améliorer la compréhension des étudiants envers les contenus et leur performance éventuelle lors des examens » (traduction libre, Davis, 2009, p. 461)

Des changements potentiels au sein d’un cours

  • Les outils d’évaluation informelle peuvent être utilisés pour identifier les ajustements qu’ensemble, le professeur et les étudiants, peuvent faire pour améliorer l’expérience d’apprentissage et d’enseignement (Hampton et Reiser, 2002; Yao et Grady, 2005).
  • La collecte continue de rétroactions auprès des étudiants, tout au long de la session, peut conduire à un changement de culture au sein de la salle de classe, où les étudiants peuvent développer une meilleure compréhension et appréciation de l’usage, ainsi que de la valeur des évaluations de cours. Cela peut conduire également à de meilleurs résultats lors des évaluations formelles de fin de session. Par ailleurs, suite au fait de pouvoir mettre en œuvre des changements tout au long d’un cours, plutôt que de simplement recevoir la rétroaction une fois le cours terminé, l’évaluation de mi-session mène généralement à des améliorations du cours ce qui, par conséquent, entraîne aussi une amélioration positive des évaluations de fin de session (Davis, 2009).
  • Les évaluations de fin de session peuvent ne pas être suffisamment « flexibles » pour recueillir des données précises sur l’efficacité des pratiques pédagogiques innovantes (Kember et al, 2002, cités dans Huxham et al, 2008; Kolitch et Dean, 1999, cités dans Huxman et al, 2008). Par contre, les évaluations de cours de mi-session peuvent être personnalisées pour recueillir ce type de données (Huxman et al, 2008). Les évaluations de cours durant la session soutiennent l’expérimentation avec des approches pédagogiques nouvelles ou innovatrices permettant ainsi aux professeurs d’obtenir des rétroactions immédiates, lorsqu’ils pensent à apporter un changement dans leur cours ou immédiatement après avoir effectué un changement dans un cours.
Le développement professionnel du corps professoral et le mentorat
  • L’utilisation des évaluations informelles en cours de session est la manifestation d’un investissement dans le développement professionnel continu et dans une approche d’auto-amélioration. En plus de chercher les rétroactions des autres, l’auto-évaluation est également importante (Svinicki et McKeachie, 2011). La rétroaction des étudiants permet au professeur de réfléchir à ses pratiques et d’apporter des changements appropriés selon les besoins.
  • Les professeurs qui utilisent des évaluations informelles dans plusieurs de leurs cours et ce, de façon continue, seront plus souvent en mesure « d’identifier des aspects de leur enseignement qui sont moins efficaces », ou « d’identifier des tendances particulières » (traduction libre, Nilson, 2010, p. 319). Cela permet également aux professeurs de mieux connaître leurs pratiques et de savoir comment elles évoluent et s’améliorent avec le temps.
  • L’utilisation des évaluations de cours de mi-session peut mener à la mise sur pied d’un réseau de soutien professionnel. « Quelle que soit la forme de rétroaction que vous utilisez, la recherche montre clairement que vous êtes plus susceptible de vous améliorer si vous parlez de votre rétroaction avec quelqu’un » (traduction libre, Svinicki et McKeachie, 2011, p. 342).

Les preuves supplémentaires de l’expérience d’enseignement

  • Les rétroactions reçues suite aux évaluations de cours de mi-session peuvent servir de preuves supplémentaires pour démontrer l’efficacité de l’enseignement dans un dossier ou un portfolio d’enseignement (Baldwin et Blattner, 2003; Osborne, 1998).
  • « Les évaluations de cours de mi-session sont un complément aux évaluations de fin de la session » (traduction libre, Svinicki et McKeachie, 2011, p. 341). Les professeurs peuvent poser différentes questions et recueillir un ensemble de données portant sur leurs pratiques d’enseignement et leurs forces qui pourraient mieux traduire leur approche pédagogique.
  • Grâce aux évaluations de cours de mi-session, les professeurs vont développer l’habileté à comparer et à mettre en contraste les réponses initiales des étudiants aux évaluations de cours de mi-session avec celles des évaluations de fin de la session (Davis, 2009). La collecte de rétroactions auprès des étudiants tout au long de la session permet de mieux comprendre les réponses des étudiants et de mieux comprendre leur réflexion quant au cours, du début à la fin.

SECTION 2 : Répertoire de stratégies

Les rétroactions peuvent être recueillies par le biais de tâches individuelles, dont la plupart sont anonymes, ainsi qu’à travers des tâches en groupe. Les exemples qui suivent présentent différentes façons de recueillir des rétroactions en salle de classe :

Sondage traditionnel, formulaire d’évaluation ou questionnaire : Ces derniers sont également connus sous le nom de « formulaire d’évaluation auprès des étudiants » (traduction libre, Davis, 2009, p. 534). Une évaluation de cours de mi-session peut ressembler à une évaluation de fin de session menée par l’Université. Un questionnaire ou un sondage peut être préparé avec un certain nombre d’énoncés basés sur une échelle de Likert, quelques questions ouvertes ou une combinaison des deux. Les étudiants sont habituellement familiers avec ce format. Ce type d’outil peut être utilisé durant un cours pour recueillir de la rétroaction en lien avec plusieurs aspects. Les questionnaires peuvent être préparés et administrés périodiquement pendant toute la durée d’un cours en les intégrant dans une pratique d’évaluation continue. Un questionnaire peut compter aussi peu qu’une à trois questions. Il est recommandé de ne pas élaborer des sondages qui pourraient s’avérer être trop longs, mais plutôt d’inviter les étudiants à répondre à des questions à plus d’une occasion.

Question minute : Posez une ou deux questions grâce auxquelles les étudiants peuvent identifier les choses les plus importantes qu’ils aimeraient voir améliorer dans un cours. Les questions peuvent être très générales ou très spécifiques. Soumettre les questions de façon écrite ou projetez-les sur l’écran devant la classe. Demandez aux étudiants d’écrire leurs réponses sur un morceau de papier et de soumettre leurs réponses dans une pile à l’avant durant une pause ou avant de quitter le cours. Ce qui suit est une liste d’exemples de questions :

  • Nommez trois choses que vous avez retenues du cours aujourd’hui?
  • Nommez deux choses que vous voyez maintenant selon une perspective différente?
  • Nommez deux points que vous souhaitez clarifier davantage?
  • Comemnt ce cours vous a-t-il permis de réfléchir à propo de _______?

Commencer, arrêter, continuer : Les étudiants divisent une feuille de papier en trois colonnes. La première colonne s’intitule « Commencer », la deuxième « Arrêter » et la troisième « Continuer ». Les étudiants sont invités à inscrire les choses qu’ils désireraient voir « commencer » en salle de classe, « arrêter » ou « continuer ». Par exemple, peut-être que les étudiants aimeraient commencer à participer à des activités en groupe; aimeraient que le professeur arrête d’utiliser un rétroprojecteur; ou aimeraient continuer à recevoir des rétroactions sur leurs lectures hebdomadaires. [Voir le modèle dans la section 3 de cette ressource.]

Solutions aux problèmes documentés : Choisissez une à trois zones de problèmes potentiels dans un cours et demandez aux étudiants d’écrire toutes les étapes qu’ils pourraient suivre et qu’ils suggéraient à d’autres de suivre afin que la situation s’améliore en expliquant chacune des étapes. En fait, cela aide à faire comprendre l’importance des rétroactions constructives basées sure des solutions pratiques, en mettant l’accent sur le besoin de résoudre des problèmes. Notez que ceci peut aussi être complété individuellement ou être transformé en discussion de classe.

Sondage d’opinion : Il s’agit d’une façon efficace pour recevoir rapidement des rétroactions. Les étudiants peuvent lever leur main pour répondre à une série de questions pour déterminer quel est le sentiment général au sein du groupe. Les sondages d’opinion peuvent aussi être complétés électroniquement à travers le Campus virtuel ou en utilisant des télévoteurs en salle de classe. La liste qui suit présente des exemples pour élaborer un sondage d’opinion :

  • Est-ce que vous comprenez ce concept?
  • Est-ce que vous avez besoin d’exemples additionnels pour clarifier ce concept/cette stratégie?
  • Est-ce que vous pensez que nous avons besoin de revoir ces contenus avant le début du prochain cours?  Avant de débuter le prochain chapitre/texte/problème?
  • Est-ce que cela vous aiderait si l’on discutait de ces problèmes en profondeur, en vous plaçant en petits groupes, lors du prochain cours?

Boîte à suggestions : Placez une boîte près de la porte de la salle de classe. Distribuez des morceaux de papier aux étudiants ou demandez-leur d’écrire sur une feuille, et de déposer leurs commentaires dans la boîte avant de quitter le cours.

Carte de sortie : Similaire à la question minute (option décrite ci-haut), demandez aux étudiants de répondre rapidement à quelques questions reflétant ce qu’ils ont appris et les liens qu’ils peuvent établir entre les contenus du cours et leur propre vie ou les applications pour leur future carrière. Les professeurs peuvent aussi demander aux étudiants d’identifier le niveau d’efficacité d’un cours en particulier ou d’une pratique d’enseignement? Quelles notions requièrent plus de clarifications pour le prochain cours ou quelles seraient les références, les ressources ou le matériel additionnel dont ils auraient besoin? Les questions peuvent être imprimées sur une feuille de papier distribuée à chaque étudiant ou projetées à l’avant de la classe. Les étudiants peuvent remettre le tout complété à la fin du cours.

Comité consultatif d’étudiants : Un petit groupe d’étudiants dans le cours peut se porter volontaire, afin de recueillir des rétroactions auprès des pairs et pour aider à entrevoir des solutions et des modes de fonctionnement possibles pour améliorer un cours. Ces volontaires  agissent comme agent de liaison entre le reste des étudiants et le professeur. En d’autres mots, ce sont des représentants des étudiants qui soutiennent leurs pairs, ainsi que le professeur. Un professeur peut rencontrer, périodiquement, ce groupe d’étudiants, afin de recueillir des rétroactions portant sur certains aspects du cours.

Groupe de discussion : Demandez à des étudiants volontaires de participer à des groupes de discussion qui seraient animés par une tierce partie. Préparer quelques questions dans le but d’alimenter une discussion et d’obtenir des rétroactions constructives par rapport au cours. Selon Davis (2009), « les professeurs qui utilisent cette technique font état de discussions dynamiques qui se traduisent par des suggestions pratiques et utiles » (traduction libre, p. 466).

SECTION 3 : Créer vos propres outils d’évaluation

Au-delà des stratégies présentées ici, les professeurs peuvent trouver utile de créer leurs propres évaluations personnalisées pour mieux répondre aux besoins de leurs étudiants dans un cours spécifique. Bien que les questionnaires permettent déjà d’économiser du temps, tout en étant faciles à utiliser, ils ne sont pas nécessairement les meilleurs outils pour fournir aux professeurs des rétroactions pertinentes pour leurs cours, leurs pratiques d’enseignement, ainsi que pour bien répondre aux besoins et aux intérêts des étudiants. Plutôt que d’utiliser des questionnaires déjà conçus, il est recommandé que les professeurs puissent créer leurs propres évaluations de cours de mi-session en fonction de la discipline qu’ils enseignent, tout en mettant en évidence leurs attentes envers les étudiants, ainsi que leur style d’enseignement. Ainsi, les professeurs (ou les étudiants) seront en mesure de mettre l’accent sur des aspects spécifiques pour lesquels de la rétroaction serait profitable. Créer une évaluation de cours personnalisée démontre que les professeurs accueillent positivement la rétroaction des étudiants. Les évaluations de cours de mi-session ne sont pas seulement qu’une formalité, elles sont destinées à aider le professeur à améliorer ses pratiques pédagogiques et les contenus de son cours, quand un besoin se fait sentir. Créer une évaluation personnalisée peut aussi faire preuve que les professeurs ont accordé une certaine attention à des aspects spécifiques de leur cours et de leurs pratiques d’enseignement, suite à des  commentaires ou des préoccupations des étudiants, et qu’ils cherchent des suggestions qui pourraient éventuellement les aider à offrir aux étudiants une expérience d'apprentissage positive et productive.

Avant de créer un outil d’évaluation de cours de mi-session, il y a un certain nombre d’éléments à considérer lors de la conception. Par exemple, avant de sélectionner ou de créer des énoncés ou des questions, il est recommandé que les professeurs écrivent une liste des caractéristiques les plus importantes en lien avec leur cours et leurs pratiques d’enseignement. En d’autres mots, si les professeurs avaient à recevoir des rétroactions spécifiques venant de la part de leurs étudiants sur la façon dont ils devraient améliorer les expériences d’enseignement et d’apprentissage, quelles seraient les questions susceptibles de permettre une amélioration? En plus de sélectionner ou de créer des questions appropriées, les professeurs devront prendre en considération le nombre d’étudiants et le temps qu’ils sont prêts à consacrer à l’évaluation, afin de déterminer le format.

Voici donc une liste de considérations importantes qui vous aideront lors de la création d’une évaluation de cours informelle :

Considérations en lien avec la conception

    • Décidez ce qu’il faut évaluer.
    • Adaptez le questionnaire aux résultats d’apprentissage du cours et à vos approches. Aucune série de questions précises ne permet d'évaluer un contexte ou une approche spécifique.
    • Posez seulement des questions sur les composantes que vous pouvez ou êtes prêt à changer. Par exemple, vous ne pouvez pas changer la salle de classe ou l’horaire du cours.
    • Posez un nombre raisonnable de questions selon le temps que les étudiants vont avoir pour compléter l’évaluation. Un nombre raisonnable serait environ 15 questions quantitatives, trois questions qualitatives ou une combinaison de cinq questions quantitatives et deux questions qualitatives.
    • Considérez des questions qui encouragent les étudiants à penser à leurs propres apprentissages, telles que :

- Comment avez-vous préparé votre cours aujourd’hui?
- Quelles stratégies avez-vous utilisées lorsque vous avez étudié pour l’examen de mi-session?
- Combien de différents types de ressources avez-vous consultés pour compléter votre projet?
- Quelle est la chose que vous désirez améliorer pour votre prochain projet?

  • Utilisez une variété de stratégies informelles d’évaluation tout au long de la session. (Voir Section 2)

Modèles

Ce modèle est pour unetâche d’évaluation « Commencer, arrêter, continuer », comme décrite dans la Section 2. Un professeur peut personnaliser l’introduction, ajouter son code de cours et son nom, et/ou changer les directives afin de répondre aux besoins spécifiques de son cours.

Télécharger le document

Ce modèle a été élaboré pour concevoir un questionnaire comportant 15 énoncés basés sur une échelle de Likert. Vous pouvez sélectionner les énoncés qui ont été précédemment énumérés, consulter les ressources supplémentaires qui ont des listes de questions/déclarations, utiliser les énoncés énumérés dans les exemples de questionnaires disponibles ou créer de nouveaux énoncés.

Télécharger le document

Ce modèle a été élaboré pour concevoir un questionnaire comportant cinq énoncés basés sur une échelle de Likert et deux questions à développement. Vous pouvez choisir parmi une banque d’énoncés et de questions à développement ou créer les vôtres. Vous pouvez également personnaliser l’introduction, ajouter la cote de votre cours et votre nom, ou changer les informations pour répondre aux besoins de votre cours.  

Télécharger le document

Considérations additionnelles

Pour des classes à grand effectif, nous vous suggérons l’utilisation du service de lecture optique d’examens (feuilles de réponses Scantron) de l’Université d’Ottawa.

  • Créez votre propre questionnaire directement sur Campus virtuel. (plus d’informations seront ajoutées ici)
  • Inspirez-vous des exemples de questionnaires pour obtenir des suggestions. (Voir Section 5)

SECTION 4 : Base de données, de questions et d’énoncés

Lorsque vous créez ou sélectionnez des questions pour une évaluation de cours de mi-session, considérez la différence entre l’utilité « d’énoncés basés sur une échelle de Likert » et « des questions ouvertes ».

  • Les énoncés basés sur une échelle de Likert nécessitent que les étudiants sélectionnent une réponse sur une échelle de trois à cinq points, telles que : toujours, quelques fois, rarement, jamais » ou « totalement d’accord, d’accord, en désaccord, totalement en désaccord. Il s’agit d’un exemple d’outil de rétroaction quantitatif.
  • Les questions ouvertes nécessitent que les étudiants rédigent des réponses en utilisant leurs propres mots. Les questions ouvertes peuvent également demander aux étudiants de fournir des exemples ou des explications pour préciser leur réponse. Il s’agit d’un exemple d’outil de rétroaction qualitatif.

Lien doit être ajouté

Une approche mixte, en utilisant à la fois une approche quantitative et qualitative, est fort commune. En fait, Davis (2009) recommande l’utilisation d’une approche mixte, affirmant que « les méthodes incluant à la fois des données quantitatives et qualitatives transmettent une réaction des étudiants plus adéquate » (traduction libre, p. 537).

Les questions suivantes peuvent être utiles lorsque vous créez une nouvelle évaluation de cours de mi-session. Les professeurs sont invités à sélectionner ou à formuler des énoncés et des questions spécifiques à leur cours, à leur façon d’enseigner et à leur approche pédagogique. Il va de soi que les questions doivent être pertinentes aux étudiants qui suivent le cours.

Exigences du cours et attentes du professeur

Énoncés basés sur une échelle de Likert :

  • Je sais ce qu’on attend de moi dans ce cours.
  • Les objectifs du cours ont été expliqués adéquatement.
  • Les objectifs pour chaque rencontre sont clairs.
  • Je comprends toujours pourquoi nous abordons certains sujets dans le cours.
  • La quantité de travail prévue pour ce cours est raisonnable.
  • Le professeur explique clairement comment mon rendement sera évalué.

 

Pratiques d’enseignement - Animation et interaction avec les étudiants

Énoncés basés sur une échelle de Likert :

  • Le professeur présente les contenus avec enthousiasme.
  • Le professeur clarifie les contenus qui nécessitent des explications additionnelles.
  • Le professeur a une voix claire et audible.
  • Le professeur rend le cours intéressant.
  • Le professeur est bien préparé pour le cours.
  • Le professeur fait bon usage du matériel audiovisuel (vidéos, diapositives, modèles, etc.).
  • Je comprends généralement le matériel présenté dans le cours.
  • Le professeur donne des exemples, des illustrations ou des applications pour clarifier les notions plus abstraites.
  • Le professeur présente différentes approches face à des problèmes et trouvent des solutions.
  • Le professeur fournit une orientation suffisante pour que les groupes puissent fonctionner efficacement.
  • Le professeur semble réceptif aux nouvelles idées et aux points de vue des autres.
  • J’ai obtenu de l’aide individuelle quand j’en ai eu besoin.

Questions ouvertes :

  • Jusqu’à présent, quels aspects de mon enseignement trouvez-vous les plus utiles? S’il-vous-plaît, donnez des exemples.
  • Quels sont les éléments les plus réussis de ce cours et de mon enseignement? En d’autres mots, qu’est-ce qui contribue à votre apprentissage?
  • Comment est-ce que [nommez une innovation ou une approche particulière] a contribué à votre apprentissage dans ce cours? S’il-vous-plaît, précisez.
  • Est-ce que la cadence du cours est : trop rapide, appropriée ou trop lente?

Engagement des étudiants : communication, besoins, attentes, intérêts et auto-évaluation des étudiants

Demandez aux étudiants d’auto-évaluer leur engagement et leurs attentes envers un cours, car cela les aide à devenir plus responsables de leur apprentissage. Réfléchir à ses habitudes d’étude, à son assiduité et à sa participation durant le cours, les groupes de discussion ou dans les laboratoires, ainsi qu’à la préparation pour chaque rencontre peuvent aider les étudiants à identifier leurs propres défis. Les étudiants peuvent alors commencer à travailler sur l’amélioration de leur expérience étudiante en se concentrant sur ces défis, ainsi que sur d’autres aspects de leur expérience d’apprentissage.

Énoncés basés sur une échelle de Likert :

  • Je me sens libre de m’exprimer et d’expliquer mon point de vue dans le cours.
  • Je participe davantage aux discussions dans ce cours que dans d’autres cours.
  • Ce cours m’offre la chance d’apprendre des autres étudiants.
  • Le professeur accorde suffisamment de temps pour répondre aux questions en classe.
  • Ma présence dans ce cours a été approximativement de ______%
  • J’ai visité le professeur durant ses heures de bureau ____ fois.
  • Grâce à ce cours, j’ai pris l’initiative de faire de la lecture additionnelle par moi-même.
  • Ce cours a été utile pour développer de nouvelles compétences.
  • J’ai appris davantage dans ce cours que lors de cours similaires.
  • J’ai eu l’impression que ce cours m’a offert un défi intellectuel.
  • Je suis devenu plus compétant dans ce domaine  grâce à ce cours.
  • Ce cours m’a aidé à développer mon esprit critique.
  • Je participe activement aux discussions par l’entremise du courriel utilisé dans ce cours.
  • J’ai utilisé mon plein potentiel dans ce cours.

Questions ouvertes :

  • Quelles mesures pouvez-vous prendre pour améliorer votre apprentissage dans ce cours?
  • Quelles parties de ce cours trouvez-vous les plus importantes?
  • Quels aspects du cours ont contribué davantage à votre apprentissage?
  • Quelles suggestions pouvez-vous faire pour que ce cours vous offre une meilleure expérience d’apprentissage?
  • Est-ce que quelque chose a ralenti votre apprentissage dans ce cours? Si oui, s’il-vous-plaît expliquez et suggérez ce qui pourrait être fait différemment.

Pertinence des évaluations (conception/format, fréquence, préparation, cohérence avec le cours, rétroactions, résultats)

Énoncés basés sur une échelle de Likert :

  • Les projets réalisés pendant la session sont reliés aux buts et aux objectifs du cours.
  • Les lectures obligatoires sont de niveau approprié.
  • Le nombre et la fréquence des devoirs sont appropriés.
  • Les devoirs/tests/examens sont clairement formulés.
  • Les consignes pour les travaux de laboratoire sont claires.
  • Les devoirs/tests/examens m’aident à mieux comprendre le contenu du cours.
  • Les devoirs/tests/examens méritent le temps qui leur est consacré.
  • Le nombre d’examens et leur fréquence sont appropriés.
  • J’ai eu assez de temps pour compléter les devoirs/tests/examens.
  • Les réponses aux devoirs/tests/examens sont adéquatement expliquées par la suite.
  • Les rétroactions que j’obtiens dans le cours sont utiles.
  • Le système d’évaluation a été bien expliqué.
  • Les rapports de laboratoire ont été corrigés de façon équitable et impartiale.
  • Le système de correction du professeur m’encourage à travailler plus fort.
  • Mes notes représentent fidèlement mon rendement dans le cours.

Questions ouvertes :

  • Quels autres types de travaux vous auraient aidé à mieux comprendre la matière?
  • Quel a été pour vous le travail le plus exigeant et pourquoi?
  • Si vous étiez en mesure de créer un travail/projet pour ce cours, que proposeriez-vous?
  • Combien de temps investissez-vous (lecture et travaux) en dehors de vos heures de cours?
  • Est-ce que vous avez l’impression que les travaux vous aident à comprendre davantage les habiletés apprises en classe? S’il-vous-plaît, commentez votre réponse avec des exemples concrets.

Environnement d’apprentissage (salle de classe, Campus virtuel, cours en ligne, laboratoire, accès aux ressources)

Énoncés basés sur une échelle de Likert :

  • L’environnement de classe est favorable à l’apprentissage.
  • Je me sens en sécurité dans la classe.
  • J’aime travailler en petits groupes avec d’autres étudiants.
  • Le professeur est réceptif à la rétroaction des étudiants dans le cours.
  • Je fais confiance à l’expérience du professeur pour traiter des questions délicates.
  • J’ai accès à des ressources nécessaires pour appuyer mon apprentissage.
  • La technologie dans le cours est facile à utiliser.
  • En raison de l’utilisation de la technologie dans ce cours, j’interagis davantage avec les autres étudiants.
  • J’apprends beaucoup lors des sorties sur le terrain effectuées dans le cadre de ce cours.
  • Les laboratoires dans ce cours ont lieu dans des espaces adéquats.
  • Les sorties sur le terrain sont des expériences utiles d’apprentissage.
  • Le matériel énuméré à titre de ressource est suffisant et disponible.
  • Les conférenciers invités contribuent de façon significative à ce cours.
  • Mon stage/internat est approprié pour atteindre mes objectifs de carrière.

Questions ouvertes :

  • Quelles ressources vous seraient utiles pour vous permettre de réussir davantage dans ce cours?
  • Selon vous, quelles sont les ressources qui s’avèrent être les plus utiles dans ce cours?
  • Jusqu'à présent, pour quelles parties du cours avez-vous trouvé les groupes de discussion les plus utiles?
  • Comment pouvons-nous incorporer davantage la participation en classe dans ce cours?

Les professeurs peuvent également demander aux étudiants actuels « de donner des conseils aux futurs étudiants », ce qui pourrait être affiché sur un site Web ou partagé durant la première journée de classe lors de la prochaine session et/ou du prochain cours du professeur. « Si les nouveaux étudiants savent que vous avez pris en considérant les commentaires d’anciens étudiants, ils seront plus enclins à fournir des réponses sérieuses aux formulaires d’évaluation » (traduction libre, Davis, 2009, p. 540).

Les professeurs peuvent aussi demander aux étudiants « de suggérer des questions pour les formulaires d’évaluation à venir » (traduction libre, Davis, 2009, p. 540). Ainsi, les professeurs reconnaissent le fait que les étudiants peuvent avoir des intérêts différents des leurs et qu’ils sont ouverts à entendre les rétroactions de tous les étudiants, pas seulement les réponses à des questions spécifiques.

Pour plus d’informations, consultez les ressources en ligne ci-dessous :

Université d’Ottawa :
http://www.evaluaction.uOttawa.ca/assets/pdf/Customized_Questions.pdf

Ce site Web comprend une liste de sept pages contenant des énoncés basés sur une échelle de Likert pour concevoir des évaluations de cours. Les questions sont divisées en différents thèmes afin de permettre une plus grande facilité d’utilisation. Vous y retrouverez par exemple des questions sur les discussions de groupe, les laboratoires, les stages/internats, l’enseignement clinique, l’utilisation de la technologie, etc.

Iowa State University :
http://www.celt.iastate.edu/set/samplequestions.html

Ce site Web offre une liste de questions avec un classement suggéré ou une échelle de réponse numérique. Les questions portent sur  les méthodes d’enseignement/stratégies/pratiques, l’implication/engagement des étudiants, l’apprentissage des étudiants, l’évaluation du matériel de cours (ressources, travaux, évaluations).

Université Princeton:
http://www.princeton.edu/mcgraw/library/for-faculty/midcourseevals/Mid-term-Evaluation-Questions.pdf

Ce site Web offre une page complète de questions portant sur la résolution de problèmes et les laboratoires, les cours axés sur la discussion, le travail d’équipe ou en groupe ainsi que quelques questions générales, utiles pour plusieurs cours.

Université Dalhousie:
http://learningandteaching.dal.ca/midterm.html

Ce site Web contient une liste de questions pouvant servir à concevoir vos évaluations de cours de mi-session. Les questions sont catégorisées par thème soit l’organisation du cours, les présentations, les travaux, les discussions/travaux de groupe, les laboratoires, l’environnement de classe, ainsi que quelques questions générales additionnelles.

SECTION 5 : Exemples de formulaires d’évaluation

Avant de commencer à créer un outil d’évaluation, les professeurs peuvent trouver utile de consulter des exemples d’évaluation de cours. Les outils d‘évaluation de cours de mi-session qui suivent ont été utilisés par des professeurs dans d’autres établissements universitaires. Chacun de ces outils d’évaluation souligne un nombre d’aspects utiles, tels que l’ajout d’une introduction, la suggestion de différentes combinaisons d’énoncés basés sur une échelle de Likert et de questions ouvertes, ainsi qu’une variété d’options.

Questionnaire court et simple avec trois questions
PDF: http://www.cmu.edu/teaching/resources/Teaching/Assessment/3Qinst.pdf
DOC : www.cmu.edu/teaching/resources/Teaching/Assessment/3Qinst.doc

Ce court questionnaire, provenant de l’Université Carnegie Mellon, commence par une introduction et contient deux questions ouvertes et une question à choix multiples concernant le rythme du cours. Les questions portent sur les aspects les plus forts du cours et de l’enseignement, ainsi que sur les suggestions spécifiques des étudiants pour améliorer un cours et son enseignement.


Combinaison entre des énoncés basés sur une échelle de Likert et des questions ouvertes
PDF: http://www.vanderbilt.edu/cft/resources/teaching_resources/reflecting/form_b.pdf
DOC: www.vanderbilt.edu/cft/resources/teaching_resources/reflecting/form_b.doc

Ce questionnaire, conçu par l’Université de Vanderbilt, inclut neuf énoncés basés sur une échelle de Likert et trois questions ouvertes. De plus, il contient des énoncés d’auto-évaluation et des énoncés sur l’efficacité du professeur.

Cases à cocher et un tableau de compilation pour les réponses
PDF:http://teaching.concordia.ca/services/course-evaluations/full-time-faculty/mid-course-feedback/F_mid_gen.pdf
DOC:http://teaching.concordia.ca/services/course-evaluations/full-time-faculty/mid-course-feedback/F_mid_gen.doc

Ce site Web, développé par l’Université Concordia, offre un questionnaire comportant 10 questions à choix multiples. De plus, un exemple de fiche de compilation est proposé pour effectuer le bilan des réponses pour chaque question :

PDF:http://teaching.concordia.ca/services/course-evaluations/full-time-faculty/mid-course-feedback/MC_responseSheet.pdf
XSL:http://teaching.concordia.ca/services/course-evaluations/full-time-faculty/mid-course-feedback/MC_responseSheet.xls

Réponses sur une échelle de notation avec des commentaires 
DOC: http://w4.stern.nyu.edu/citl/teaching/evaluations/evaluationF.doc

Ce questionnaire, développé par l’Université de New York, comporte une introduction, 15 questions auxquelles les étudiants répondent à l’aide d’une échelle et une question ouverte portant sur de la rétroaction de façon plus générale.

Tâche « Commencer, arrêter, continuer »
DOC: http://w4.stern.nyu.edu/citl/teaching/evaluations/evaluationB.doc

Ce site Web, conçu par l’Université de New York, contient une variation de la tâche « commencer, arrêter, continuer ». Ce questionnaire contient trois questions ouvertes, ainsi qu’une introduction. Une version alternative peut être trouvée à l’adresse suivante :

http://w4.stern.nyu.edu/citl/teaching/evaluations/evaluationE.doc.

Un questionnaire en ligne sur la plateforme virtuelle d’une université
https://courses.worldcampus.psu.edu/public/faculty/SampleMidTermEval.html

Ce site Web présente un exemple de questionnaire, élaboré par un professeur  de l’Université de Pennsylvanie, qui comporte 12 énoncés basés sur une échelle de Likert, huit questions à choix multiples et trois questions ouvertes. Ce format a été utilisé puisque l’outil d’évaluation a été créé sous forme de quiz sur la plateforme virtuelle de l’université faisant partie d’un cours en ligne. Cela a permis de recueillir rapidement les résultats, de les organiser et de les analyser.

SECTION 6 : Comment utiliser les évaluations de cours de mi-session en salle de classe

À ses débuts, l’intégration d’une nouvelle pratique en salle de classe peut s’avérer difficile autant pour le professeur et que les étudiants. Avant de distribuer des fiches d’évaluation ou de demander aux étudiants de donner de la rétroaction, examinez comment une collecte continue de commentaires et suggestions de la part des étudiants pourrait s’intégrer tout au long de la session. La liste de conseils suivante peut aider les professeurs à intégrer avec succès les évaluations de mi-session dans leur cours.

Présenter la tâche d’évaluation

Une introduction sur le formulaire d’évaluation, ainsi qu’une présentation orale de l’activité dès le début aidera les étudiants à mieux comprendre comment le processus d’évaluation fonctionnera. Expliquez le but de l’évaluation et comment cette démarche sera bénéfique autant pour eux que pour leur professeur. Soulignez le fait que les réponses sont anonymes et demandez à ce qu’ils rédigent des rétroactions constructives qui incluent des exemples et des suggestions d’amélioration.

Quelques étudiants pourraient avoir besoin de clarification sur le type de rétroaction qu’un professeur recherche. Une explication en lien avec la valeur des rétroactions constructives aidera davantage à faire comprendre aux étudiants l’importance de cette démarche. La rétroaction constructive est productive et elle se concentre sur des éléments spécifiques d’un cours. Il est recommandé que les étudiants partagent des commentaires sur ce qui contribue à leurs apprentissages, ainsi que sur les aspects qui les limitent. Lorsqu’ils fournissent des rétroactions constructives, les étudiants sont invités à réfléchir et à commenter de façon critique leurs expériences d’apprentissage. En fait, cela permet aux étudiants d’essayer de comprendre pourquoi ils profitent et apprennent mieux grâce à certaines composantes d’un cours et quelles pourraient être les causes d’expériences négatives. Cette information est utile lorsque les professeurs lisent les rétroactions et essayent de prendre des décisions sur ce qui doit être conservé dans un cours, ce qui doit changer et comment certains éléments pourraient évoluer pour mieux servir les besoins et les intérêts des différents apprenants. La rétroaction constructive est un mécanisme de soutien qui vise à améliorer l’environnement d’apprentissage pour tous.

Remerciez les étudiants pour leurs commentaires et expliquez quand et comment le professeur prévoit partager et commenter les résultats.

Ce qui suit est un exemple d’introduction qui pourrait être utilisé dans des documents d’évaluation :

Le but de cet exercice est de recueillir la rétroaction des étudiants. S’il vous plaît, veuillez commenter les énoncés et répondre aux questions de manière constructive. Vos réponses m’aideront à savoir comment le cours se déroule et me donneront une idée à savoir si des changements sont nécessaires. Votre participation est volontaire et demeurera anonyme. Merci de prendre le temps de partager vos rétroactions.

Moment approprié

Le moment idéal pour administrer une évaluation de cours informelle est au début d’une période de cours. De cette façon, les étudiants ne sont pas biaisés par une classe particulière et sont plus susceptibles de réfléchir au cours dans son ensemble.

Il n’est pas recommandé de conduire une évaluation de cours après un test ou après la remise d’un travail. Les résultats des étudiants peuvent fausser leurs réponses à ce moment particulier.

La plupart des évaluations devraient être complétées dans un délai de cinq minutes. Complétez vous-même l’évaluation (ou demandez à un collègue de le faire) afin de vous assurer qu’elle peut être réalisée dans le délai alloué en classe.

Assurez-vous qu’il y ait assez de temps pour présenter la tâche, distribuer les documents, écrire les questions, compléter l’évaluation et recueillir les documents.

Anonymat et présence du professeur

Si vous demandez à vos étudiants de compléter une évaluation anonyme, respecter la confidentialité des évaluations en demandant à un étudiant de ramasser les formulaires ou en demandant à ce que les étudiants déposent eux-mêmes les formulaires à l’avant de la classe.

SECTION 7 : Interprétation de la rétroaction

Recevoir de la rétroaction des étudiants à propos d’un cours, de pratiques d’enseignement et d’expériences d’apprentissage peut s’avérer difficile. Avoir quelques stratégies en tête, lors de la lecture des évaluations reçues, peut faciliter cette étape. Vous trouverez plus bas une liste de conseils et de stratégies pour aider les professeurs à mieux interpréter la rétroaction des étudiants. Avant de lire les réponses des étudiants, n’oubliez pas l’importance de la démarche, considérez comment organiser ou classer les réponses afin que les messages importants soient retenus, communiqués et fassent l’objet d’un suivi. Prévoyez de quelle façon vous traiterez les observations difficiles ou inappropriées.

Importance de la perspective

  • Mettez l’accent sur les aspects positifs et constructifs de la rétroaction. Il peut être difficile de ne pas prendre personnellement des commentaires négatifs.
  • Recherchez des thèmes et essayez de ne pas vous concentrer principalement ou uniquement sur les données aberrantes qui traduisent une opinion qui diffère radicalement du reste de la classe, à moins bien sûr qu’un étudiant ait un problème spécifique qui doit être pris en considération.

Catégoriser les commentaires

  • Pour les données quantitatives, créez une feuille de calcul détaillant la fréquence des réponses pour chaque niveau sur l'échelle de Likert afin de catégoriser les commentaires. En utilisant une feuille de calcul, il peut être plus facile de visualiser les tendances qui ressortent des réponses des étudiants.
  • Pour les données qualitatives, une stratégie qui fonctionne bien est de lire une question à la fois et effectuer des regroupements par thèmes. Par exemple, combinez tous les commentaires relatifs aux travaux, puis les commentaires relatifs aux manuels, etc. Prenez note des thèmes communs, puis faites de même pour la prochaine question.

Gestion des rétroactions ou des commentaires inappropriés

Il est important pour les professeurs d'être conscients des éléments du cours qui ne peuvent être changés. Par exemple, l’horaire d’un cours, les évaluations figurant dans le syllabus et, dans certains cas, le manuel de référence du cours. Ceci dit, les commentaires relatifs aux éléments similaires peuvent être utiles lors de l'élaboration ou la préparation de cours futurs.

S'il y a des commentaires très pertinents exprimés par plusieurs étudiants, mais où le professeur peine à trouver une solution adéquate, il pourrait être utile de demander aux étudiants des suggestions face à ce problème. La résolution de problèmes en classe démontre à quel point les étudiants peuvent améliorer l’expérience d’apprentissage. Il est possible qu’une solution unique ne fonctionne pas pour tout le groupe, cependant créer une liste d’options pourrait aider les étudiants à mieux comprendre le processus.

Bien que ce ne soit pas la norme, certains professeurs pourraient recevoir des commentaires diffamatoires et inacceptables. Davis (2009) suggère que si vous recevez « un commentaire méchant ou blessant [...], mettez-les de côté jusqu'à ce que vous retrouviez votre calme. Demandez-vous ce qui a pu influencer un étudiant à écrire ces commentaires, et si les commentaires démontrent quelque chose de pertinent à propos de votre enseignement. Certains commentaires peuvent contenir un noyau constructif, alors que d'autres ne font que refléter l'immaturité, la frustration et la tristesse généralisée d’un étudiant. Un spécialiste du Centre d’innovation pédagogique et d’apprentissage numérique (CIPAN) ou un collègue peut vous aider à mettre ces commentaires en contexte » (p. 545). Les professeurs sont alors invités à visiter le (CPU) où des spécialistes formés peuvent vous aider à comprendre ces commentaires. Les professeurs peuvent également demander des conseils professionnels au sein de l'Université, si les résultats de l'évaluation ont un impact négatif sur leur travail et leur bien-être. Il peut être utile de parler des résultats d’évaluation de cours avec des collègues afin de mieux comprendre les commentaires reçus et la façon dont ils peuvent contribuer à améliorer vos pratiques d’enseignement.

SECTION 8 : Mettre les résultats en action - Répondre aux résultats

Après avoir créé un outil d’évaluation de cours, l’avoir intégré dans la classe et avoir interprété les commentaires, les professeurs doivent réfléchir à la façon de répondre à la rétroaction des étudiants. Les suggestions suivantes peuvent aider les professeurs à faire le suivi auprès des étudiants et à mettre les résultats des évaluations de cours en action.

Répondre aux rétroactions

Partager la rétroaction avec tous les étudiants leur permet de savoir que ce qu’ils disent est important pour le professeur. Cela permet également aux étudiants de savoir qu’ils contribuent à la façon dont le cours est donné. Cependant, soyez prudents quand vous partagez les données provenant des questionnaires qui ont été complétés de façon anonyme dans une petite classe (Davis, 2009).

Il est recommandé de fournir un résumé pertinent des rétroactions étudiantes à un moment opportun lors du prochain cours. Envisagez de présenter les commentaires par thème ou par l’intermédiaire d’un graphique. Certains étudiants pourraient être surpris de voir qu’ils ne sont pas seuls à percevoir un élément particulier. Il peut être utile de partager avec les étudiants une sélection de « réponses contradictoires », en ce qui concerne les aspects à changer dans le cours actuel, les éléments à changer dans le futur, ainsi que les composantes qui ne peuvent pas être changées du tout (Davis, 2009).

Élaboration d’un plan d’action en réponse aux rétroactions

Quels éléments le professeur a-t-il l’intention de changer et quels sont ceux qu’il ne peut modifier? Commencez par classer ce vous pouvez changer maintenant (exemples : l’approche, la livraison, la rétroaction), ce qui pourra être changé lors d’un prochain cours (exemples : le texte, les travaux, la structure) et ce qui ne peut pas être changé.

Il est important de discuter de ce qui ne peut pas être changé et pourquoi afin que les étudiants soient conscients de certaines limites.

Clarifiez le rôle joué par le professeur en adoptant les modifications et en mettant en œuvre les rétroactions, ainsi que le rôle joué par les étudiants pour aider à améliorer le cours.

Les évaluations de cours de mi-session peuvent être une ressource importante pour les professeurs et les étudiants. La collecte continue des rétroactions favorise l’interaction entre les professeurs et les étudiants. Elle vise à améliorer l’expérience et la performance des étudiants dans un cours et peut aider les professeurs à améliorer continuellement leurs pratiques d’enseignement. Plusieurs types d’évaluations de cours de mi-session utilisent une variété de stratégies pour un cours donné. Ils peuvent aider à maintenir les étudiants engagés, tout en leur offrant de nombreuses possibilités pour communiquer leurs pensées et réfléchir à leur apprentissage. Les exemples de questions, les modèles, les nombreux outils, les stratégies et les ressources disponibles pour les professeurs décrits dans ce guide visent  intégrer, de manière productive et positive, les évaluations de cours de mi-session  et ce, pour tout cours offert à l’Université d’Ottawa.

SECTION 9 : Références

Pour plus d’informations, consultez les ressources suivantes :

Angelo, T. A. et Cross, K. P. (1993). Classroom assessment techniques: A handbook for college teachers. San Francisco : Jossey-Bass.

Baldwin, T., et Blattner, N. (2003). Guarding against potential bias in student evaluations. College Teaching, 51(1), 27-32.

Brinko, K.T. (1993). The practice of giving feedback to improve teaching: What is effective? Journal of Higher Education,64(5), 574-593.

Centra, J. (1993). Reflective faculty evaluation: Enhancing teaching and determining faculty effectiveness. San Francisco : Jossey-Bass.

Davis, B. G. (2009). Tools for teaching. 2nd ed. San Francisco, CA : Jossey-Bass.

Huxham, M., Laybourn, P., Cairncross, S., Gray, M., Brown, N., Goldfinch, J. et Earl, S. (2008). Collecting student feedback: A comparison of questionnaire and other methods. Assessment & Evaluation in Higher Education, 33(6), 675-686.

Kember, D., Leung, Y.P. et Kwan, K.P. (2002). Does the use of student feedback questionnaires improve the overall quality of teaching? Assessment & Evaluation in Higher Education, 27(5), 411–425.

Kolitch, E., et Dean, A.V. (1999). Student ratings of instruction in the USA: Hidden assumptions and missing conceptions about ‘good’ teaching. Studies in Higher Education, 24(1), 27–42.

Mohanty, G., Gretes, J., Flowers, C., Algozzine, B. et Spooner, F. (2005). Multi-method evaluation of instruction in engineering classes. Journal of Personnel Evaluation in Education, 18(2), 139-151.

Nilson, L. B. (2010). “Evaluating and documenting teaching effectiveness.” In Teaching at its best: A research-based resources for college instructors (pp. 315-328). 3rd ed. San Francisco, CA : Jossey-Bass.

Osborne, J. L. (1998). Integrating student and peer evaluation of teaching. College Teaching, 46(1), 36-38.

Perry, R. P. et Smart, J. C. (1997). Effective teaching in higher education: Research and practice. New York : Agathon.

Seldin, P. (1999). Changing practices in evaluating teaching. Bolton, MA : Anker.

Sojka, J., Gupta, A. K. et Deeter-Schmelz, D. R. (2002). Student and faculty perceptions of student evaluations of teaching. College Teaching, 50(2), 44-49.

Svinicki, M. et McKeachie, W. J. (2011). McKeachie’s teaching tips: Strategies, research, and theory for college and university teachers. Belmont, CA : Wadsworth.

Wright, W. A. et al. (1995). Teaching improvement practices: Successful strategies for higher education. Bolton, MA : Anker.

Yao, Y., et Grady, M. L. (2005). How do Faculty make formative use of student evaluation feedback?: A multiple case study. Journal of Personnel Evaluation in Education, 18(2), 107-126.

SECTION 10 : Ressources additionnelles

Un certain nombre d’universités canadiennes ont également créé des guides d’information portant sur l’utilisation des évaluations de mi-session. Si vous êtes intéressé par d’autres perspectives institutionnelles sur le sujet, veuillez consulter les liens suivants :

Guide de l’Université Carleton :
http://edc.carleton.ca/feedback/Learning%20from%20Our%20Students.pdf

Guide de l’Université York :
http://www.yorku.ca/secretariat/senate/committees/scotl/tevguide.pdf

Guide de l’Université de Guelph :
http://www.tss.uoguelph.ca/id/newfac/MidsemPckg.pdf

Guide de l’Université du Manitoba :
http://intranet.umanitoba.ca/academic_support/uts/media/seeq_booklet.pdf

SECTION 11 : Accès à l'outil de conception d'une évaluation de mi-session