SAEA - Service d’appui à l’enseignement et à l’apprentissage

Série Diversité et apprentissage du SAEA

La diversité des apprenants est maintenant la norme! Comment prendre en compte cette réalité en enseignement universitaire? Comment l’inclure dans la conception et la diffusion des cours pour une expérience d’apprentissage optimisée? Le SAEA lance cet automne sa série Diversité et apprentissage afin d’amorcer le dialogue dans la communauté universitaire et d’offrir outils et stratégies sur le sujet au personnel enseignant.  

Au menu : webinaires, panels et ateliers portant sur accessibilité, vie autochtone, santé mentale, internationalisation, et impacts linguistiques et du genre sur l’apprentissage. 

Veuillez survoler chaque titre pour découvrir l'événement/l'activité correspondant à chaque catégorie auxquels vous pouvez participer.

Accessibilité

Format : Webinaire 
Thème : Concepts et stratégies pour diminuer les obstacles à l’apprentissage pour les étudiants en situation de handicap
Animation : SAEA

Santé mentale

Format : Atelier
Thème : Les approches de soutien aux étudiant(e)s et à leur apprentissage
Partenaire : SASS

Genre

Format : Panel d’experts
Thème : Impact du genre sur le climat et les habitudes d’apprentissage
Partner : Institut d’études féministes et de genre 

Langue

Format : Atelier
Thème : Impact du FLS et de l’ESL sur l’apprentissage
Partenaire : ILOB

Autochtone

Format : Présentation
Thème : Réalités autochtones contemporaines et approches pédagogiques 
Partenaire : CRA

International

Format : Atelier
Thème : Communication interculturelle et citoyenneté globale comme moteur de l’apprentissage
Partenaire : Bureau international

Vous pouvez aussi télécharger le graphique ci-dessus au format PDF accessible.

Diversité et apprentissage – Série du SAEA

Veuillez visionner la vidéo ci-dessous pour un sommaire et une description de ce qu’est la diversité et l’apprentissage à l’Université d’Ottawa.
Transcription de la vidéo Diversité et apprentissage - Une séries du SAEA

 

Jean-Pascal

00:08

Bonjour, je vais vous parler de diversité, d’inclusion et d’apprentissage. Au SAEA on a une nouvelle série cette année qui s’intéresse à différentes facettes de ce sujet-là. Alors, pour piquer votre curiosité…

Jean-Pascal

00:25

On peut se demander pourquoi est-ce qu’on devrait se préoccuper de diversité pis d’inclusion. Ben en fait, il y a quelques raisons : la première c’est que quand on demande aux étudiants de l’université de décrire en un mot leur expérience, ils parlent de diversité. Donc, c’est quelque chose qui est très important pour eux. Puis aussi, selon Todd Rose de l’université Harvard, la diversité c’est maintenant la norme, ce n’est plus l’exception. Donc, on doit en tenir compte, définitivement.

Jean-Pascal

00:57

Et puis, une autre raison de s’en préoccuper, ben s’est parce-que l’inclusion, ou le manque d’inclusion, a un impact sur l’expérience étudiante et la réussite scolaire également. Donc…

Jean-Pascal

01:10

C’est pourquoi on a développé la série Diversité et apprentissage, qui va se dérouler au fil des mois, donc on va avoir une séance sur l’accessibilité pour les étudiants en situation de handicap; on va avoir une séance sur la santé mentale; sur le genre, l’impact du genre sur l’apprentissage; les langues aussi, français, anglais langues secondes : quel est l’impact sur la façon dont on apprend, la façon dont on étudie, la façon dont on participe? Même chose au niveau de la perspective autochtone; et enfin la perspective internationale, qui est également la perspective interculturelle, qui relie un peu tout ça, à quelque part. D’accord, alors…

Jean-Pascal

01:58

Les objectifs: ben c’est évidemment de vous sensibiliser et de vous outiller à la diversité des apprenants et des apprenantes. Et puis, dans le fond c’est de prendre en compte cette diversité là pour enrichir l’environnement d’apprentissage. Et d’outiller et d’accompagner les étudiants à développer les compétences transversales pour qu’ils puissent contribuer à la société qui est très diversifiée.

Jean-Pascal

02:23

Il y a 6 perspectives dont je vous parlais à l’instant. Et je vais vous décrire un petit peu quelques-unes d’entre elles parce-que dans l’ensemble ce qu’on va faire au fil des mois c’est vraiment pour chacune de ces perspectives là de vous expliquer qu’est-ce que, ben en fait on va les définir, ensuite de ça on va parler du contexte, on va parler des bénéfices, des défis, des enjeux, et des stratégies pour pouvoir intervenir de façon adéquate en salle de classe par rapport à ces perspectives là. Et évidemment, on va toujours avoir des pistes de réflexion.

Jean-Pascal

03:03

Mais, plus précisément, par exemple, si on prend, si on regarde l’accessibilité, ben on pourrait se dire qu’il y a 10% des étudiants qui ont une incapacité sur les campus nord-américains. Puis, un petit, un petit élément qui, pour piquer votre curiosité en fait, c’est que lorsque les profs ne voient pas l’incapacité, ben ils y croient pas, pis quand ils y croient pas, ils ne donnent pas d’aide et ça, ça a un impact sur la réussite scolaire. On va parler aussi dans ce webinaire sur l’accessibilité de la loi pour les personnes handicapées de l’Ontario, pis aussi on va parler ou jaser un peu du fait que quand on garde l’accessibilité en tête, s’est pas à propos de réduire les normes scolaires ou les attentes, c’est vraiment de, d’amener les gens à développer leur plein potentiel pis à éliminer les barrières à l’apprentissage. Fait que dans le fond on va voir le continuum accommodement – accessibilité universelle, pis aussi on va parler de stratégies pour développer du matériel qui est accessible, pis animer de façon accessible. Donc, ça c’est un aperçu de cette perspective là. Ensuite de ça…

Jean-Pascal

04:22

La perspective autochtone. On va regarder les réalités contemporaines de l’apprentissage chez les étudiants. Pis on va regarder les similarités entre les façons de faire occidentales et les façons de faire autochtones au plan de l’enseignement et de l’apprentissage. Pis évidemment on va se demander qu’est-ce qu’on peut apprendre des perspectives autochtones dans nos salles de classe pour bénéficier non seulement aux étudiants autochtones mais à tous les étudiants.

Jean-Pascal

04:54

Et la troisième perspective de laquelle je veux parler ben c’est la perspective internationale ou interculturelle. Et, dans cet atelier là, les animateurs vont définir le concept d’interculturel, d’international, et vont expliquer aussi comment on peut développer cette compétence et cette sensibilité interculturelle qui vont nous permettre d’interagir avec des gens de diverses cultures ou de divers origines. Puis, ben évidemment, on va discuter en quoi c’est bénéfique pour l’apprentissage en salle de classe, avec des ressources pis des outils. Donc, il y en a trois autres, mais juste pour vous donner un aperçu de ce qu’on va couvrir au cours de l’année.

Jean-Pascal

05:45

Évidemment, comme je disais, il y d’autres perspectives. Il y a l’âge, les étudiants de première génération, les étudiants qui sont à temps partiel, faut pas oublier les caractéristiques personnelles, comment les habiletés, les attitudes, les connaissances, les expériences antérieures vont avoir un impact sur l’apprentissage.

Jean-Pascal

06:08

Et quand on regarde les bénéfices de l’inclusion pour l’apprentissage, ben s’est sûr que un des éléments qui ressort, la réussite scolaire et la rétention sont favorisés par l’inclusion. L’inclusion enrichi l’environnement parce que les gens partagent et ça amène aussi une diminution des barrières à l’apprentissage, et ça engage aussi les étudiants parce qu’ils se sentent inclus et valorisés. Et ça transforme les rapports entre le professeur et les étudiants, ou entre les étudiants entre eux, parce qu’on s’éloigne de la, du manque de confiance, du manque de sécurité, pour s’en aller vers un environnement qui est très, qui est plus positif, qui est plus sécuritaire aussi. Et tout ça amène une reconnaissance de la diversité, une reconnaissance aussi que les gens, les apprenants, les apprenantes, apprennent de différentes façons, et donc qu’il n’y a pas juste une seule façon d’enseigner, une façon d’apprendre. Et ça défait un peu le mythe de l’apprenant moyen, où on dit que, on voit le groupe comme étant monolithique. Non, chaque personne a un bagage, et ça, ça a un impact dans la salle de classe. Et donc, on en parlera davantage dans les 6 événements qui vont venir.

Jean-Pascal

07:45

Donc, une façon d’encadrer tout ce dont on vient de parler c’est le cadre conceptuel sur les pratiques d’enseignement inclusives où on dit en quelque sorte qu’il faut planifier pour une diversité d’étudiants donc différents contextes, expériences, façons d’apprendre… Alors on se demande comment est-ce qu’on peut être proactif dans la façon de concevoir nos cours au lieu d’être réactif à des situations qui se passent en salle de classe. L’autre élément aussi c’est que l’inclusion favorise un changement de rôle où on passe de simple émetteur, c’est-à-dire qu’on transmet de l’information, et là on devient vraiment un guide, un facilitateur à l’apprentissage, dans la façon dont on intervient avec les gens, avec les apprenants, la façon dont on explique les choses, la rétroaction qu’on donne, etc. Évidemment, on n’invente pas la roue quand on parle de ça, on fait appel aux données probantes en enseignant et apprentissage. Par exemple, c’est important d’avoir une pratique réflexive, c’est important d’être accueillant, c’est important de varier les méthodes d’apprentissage, c’est important d’être engageant, d’utiliser des méthodes actives, donc des activités où les étudiants sont engagés, et tout ça, oui favorise l’inclusion de cette diversité d’apprenants et donc favorise un apprentissage enrichi pour tout le monde. Ok.

Jean-Pascal

09:13

Alors, si on regarde ces stratégies, qui sont liées aux principes d’enseignement inclusifs, ben il y a évidemment, il faut varier nos façons de présenter, pas juste parler. Il y a les vidéos, les systèmes de votation en ligne, il y a les podcasts, etc. Varier nos activités, nos exemples : un moment donné il y a quelqu’un qui me disait qu’il enseignait pis qu’il parlait du hockey, pis à la fin du cours il y a un étudiant qui est venu le voir, c’est quoi le hockey? Parce qu’il ne venait pas d’un coin du monde où on joue au hockey. Donc des choses très simples comme ça peuvent faire, il faut y penser, pour donner un contexte aux gens qui seraient moins familier avec les choses. Aussi, l’apprenant adulte a besoin de relever des défis, il a besoin d’être engagé, donc, il faut trouver des façons de faire ça, pis ça aide tout le monde; Faut différencier l’évaluation, donc donner des choix aux gens, donner des choix par rapport au sujet, donner des choix par rapport au type d’évaluation : vous pourriez faire une vidéo, vous pourriez faire une dissertation, et c’est possible. Et, enfin, ben on revient avec réfléchir à notre pratique d’enseignement pour s’améliorer constamment pour faire de la place à la diversité, pour inclure tout ça dans notre enseignement.

Jean-Pascal

10:34

Donc, sans plus tarder, ben je vous rappelle que il y a, il y aura six événements.

Jean-Pascal

10:42

Alors, si ça vous intéresse, bien vous pouvez vous inscrire en allant sur le site web saea.uottawa.ca, et vous allez dans la section ateliers et événements, et vous vous inscrivez. Donc, on espère vous voir en grand nombre pour réfléchir et agir sur la diversité et l’inclusion et l’apprentissage. Alors, merci beaucoup.